mardi 3 mai 2011

RAGE



Un film de George C. Scott
Avec George C. Scott, Martin Sheen et Richard Basehart
Année : 1972
Durée : 1h40
Orgine : VHSrip / Warner Home Vidéo (Merci à Tonton Jack pour m'avoir fait découvrir ce film ! )
Infos : http://www.imdb.com/title/tt0069158/


ÇA RACONTE L'HISTOIRE DE : Dan Logan, un fermier qui, après la mort de son fils et la destruction de son bétail, comprend que la responsabilité en incombe à des expérimentations d'armes bactériologiques qui contamine toute la région. Devant le mutisme et l'impassibilité des autorités, Logan est désemparé. Lorsqu'il comprend que lui aussi est condamné et qu'il ne lui reste que quelques heures à vivre, il va consacrer ses derniers instants à une vengeance implacable.





POURQUOI IL FAUT LE VOIR ? D'abord parce que c'est interprété et réalisé par George C. Scott (PATTON, LES FLICS NE DORMENT PAS LA NUIT, HARDCORE), un de mes acteurs fétiches.Il s'agit ici de sa première réalisation pour le grand écran, et pour le coup, Scott n'y va pas avec le dos de la cuillère puisqu'il s'attaque à l'un des sujets les plus controversés qui soit : la manipulation bactériologique à des fins militaires. 
Parce que RAGE est inspiré d'une histoire vraie et qu'il illustre bien la colère et la peur que provoque les armes biologiques. Parce que Scott prend son sujet au sérieux et se plonge corps et âmes dans la peau de ce fermier qui a tout perdu et qui va se venger armes à la main. A ce titre, il est a noter que sa vendetta - implacable, froide et sans pitié - donne tout son sens au titre du film, car c'est nanti d'une vraie rage au coeur que le héros va se rendre justice ! 
Parce que derrière sa thématique politique, RAGE n'est finalement qu'un film de vengeance, pas franchement finaud certes (Scott pulvérise à qui mieux mieux, donnant à son protagoniste une aura "Bronsonienne"), mais suffisamment bien gaulé pour emporter l'adhésion. 
Parce que finalement RAGE est un film humble, qui ne cherche pas à pisser plus loin que son voisin ni à révolutionner le genre. George C. Scott (même son nom j'adore l'écrire ! ) met en scène une histoire simple mais importante : le combat d'un homme, seul, qui a tout perdu, et qui va chercher à rendre coups pour coups envers ceux qui ont ruiné sa vie. 
Enfin, parce que RAGE est rare, jamais sortit en DVD et qu'il est joué et interprété par George C. Scott (oui je sais, mais j'avais envie)...

14 commentaires:

  1. Patrice aka ComeJoinUs3 mai 2011 à 02:00

    They called it an accident. He called it murder. It was their conspiracy. It was his son.

    Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
  2. Et merci pour les commentaires anonymes/signés à la volée !

    RépondreSupprimer
  3. On va voir ça! Merci!

    RépondreSupprimer
  4. Eh, Goon ! Votre site est une petite merveille: de la VHS culte et du contenu rédactionnel ébouriffant ? La classe.

    RépondreSupprimer
  5. @ Mariaque : merci beaucoup ! Ca fait bien plaisir !!!

    RépondreSupprimer
  6. comme vous , je suis un grand fan de George C Scott et j'ai hâte de voir ce film.

    Encore merci pour votre super boulot , votre blog est une véritable "caserne" d'Ali Baba !

    RépondreSupprimer
  7. Et une bombe de plus. Merci le Goon.

    RépondreSupprimer
  8. Vu la fin il y a très longtemps à la télé. ça m'avait marqué. Merci pour le lien.

    RépondreSupprimer
  9. c'est pas possible je mettre un commentaire

    Merci pour tes films, tu as trés bon (le) Goon ;)

    RépondreSupprimer
  10. Je ne savais même pas qu'il avait réalisé un film, merci Le Goon pour cette rareté !

    RépondreSupprimer
  11. Merci Le Goon !!!!
    Georges C. Scott powa !!!
    Quelqu'un connait " The Savage is loose" son autre film ? Il a a l'air bien spécial.

    RépondreSupprimer
  12. Voilà un blog qui dépote! Bravo et encore bravo pour le travail, la patience, l’opiniâtreté et la motivation! Je "traque" aussi "La Caverne des Introuvables", presque du même acabit. C'est vraiment fort de voir qu'il y a des personnes qui se fendent d'un gros boulot pour le partage.
    Un gros merci.

    Laurent G.

    RépondreSupprimer